Notes Biographiques

Screenshot_2021-02-04 Claude Lafleur – Artiste peintre
Lorem ipsum dolor sit amet

Claude Lafleur est né le 7 juillet 1932. Enfant unique, il a grandi dans l'arrondissement du Plateau Mont-Royal à Montréal.

Classe de sculpture - École des Beaux-Arts de Montréal, 1954.

1953


Une fois son diplôme du Collège Mont St-Louis en Études Scientifiques obtenu, Claude Lafleur fait son entrée à l'école des Beaux-arts de Montréal il s'avérera être un élève particulièrement doué pour le dessin technique et la sculpture.


A l’école des Beaux-arts de Montréal, Claude a bénéficié de l’enseignement de plusieurs imminents professeurs comme Albert Dumouchel, Irène Senécal, Julien Hébert et de confrères qui ont laissé leur marque, Robert Wolf (peintre), Claude Lafortune (artiste multidisciplinaire), Marcel Braitstein (sculpteur).


1961 - Il obtient son diplôme au programme d'Art Publicitaire (graphisme) à l'École des Beaux-Arts de Montréal.


1962 -Toujours à l'école des Beaux-Arts, il termine un cours en Aptitude Pédagogique.


1972 - Il effectue un stage de perfectionnement en France (Marly-le-Roi)


1974 - À l'Université de Sherbrooke, Claude Lafleur obtient un doctorat en Enseignement Supérieur.

1958


À l'âge de 26 ans, Claude Lafleur prend pour épouse Pauline Rolland avec qui il aura quatres enfants. La même année, il commence à travailler au studio de la Photogravure Nationale de Montréal et aux Éditions Fides.

Espace de travail de la Photogravure Nationale de Montréal, 1959

Le 5 septembre 1958, Claude Lafleur et Pauline Rolland se marient à Montréal.

1962


Il est engagé comme professeur d'Histoire de l'Art par la Commission scolaire de l'Estrie. Sa première classe sera au Collège Sacré-Coeur de Sherbrooke. L'année suivante, il obtient un poste de chargé de cours en Arts Plastiques à l'Université de Sherbrooke. Il y sera de 1963 à 1969. En 1965, il sera pour une période de deux ans, chargé de cours en dessins-composition à l'école des Beaux-Arts de Montréal. Il donnera également en 1968 des cours d'été en Histoire de l'Art à l'Université Laval à Victoriaville. En 1984, il accepte un poste de chargé de cours de perfectionnement des professeurs au Collège de Sherbrooke, au Collège de Rosemont et au Collège Bois-de-Boulogne de Montréal.


À son arrivée en Estrie, il fait la connaissance de Thérèse Lecomte qui comme lui, est diplômée des Beaux-Arts. Ils donneront des cours de dessin le soir aux adultes et aux enfants la fin de semaine. En 1963, ils fonderont les 3A (L'Association pour l'Avancement des Arts) avec plusieurs intervenants du milieu des affaires et de l'éducation de la région.

Claude Lafleur et Thérèse Lecomte, 1962.

1964


Atelier de Claude Lafleur à North Hatley, 1979

Avant de choisir les Beaux-Arts, Claude Lafleur se dirigeait vers l'architecture. Son intérêt pour les formes et les structures sera toujours présent dans son oeuvre. Au début de l'année 1964, il dessine et construit une magnifique maison avec un grand atelier, dans le village de North Hatley, où il s'installe avec toute sa famille.

Maison de North Hatley, 1980

Dessin, peinture, sérigraphie, lithographie, artiste multidisciplinaire Claude Lafleur créera plusieurs des ses plus belles oeuvres dans son atelier de North Hatley.

Grand hall du centre culturel de l'Université de Sherbrooke, 1978.

Claude Lafleur a toujours rêvé d'avoir une galerie d'art bien à lui. Le 21 octobre 1964, son rêve devient réalité lorsqu'il fonde la galerie d'art de l'université de Sherbrooke. Quelques années plus tard, il y exposera ses propres œuvres.

En 1968, il sera le premier directeur du Centre culturel de l'Université de Sherbrooke et sera élu vice-président de la Fédération des Centres culturels de la province de Québec.

Galerie d'art de l'université de Sherbrooke, 1983

Excellent pédagogue, Claude Lafleur sera un conférencier recherché du milieu culturel.


1965 - Il donne sa première conférence alors qu'il organise le premier colloque des représentants d'organismes culturels du Québec.


1966 - Suivra une conférence au Congrès de l'Association des musées Canadiens de Winnipeg, Manitoba.


1967 -  À la demande du Ministère des affaires culturelles du Québec, il se rend en France dans la cadre d'un échange France-Québec pour organiser des ateliers et y donner des conférences.


1968 -  Il donne une conférence pour le Ministère des affaires culturelles au Symposium des arts du Canada à Kingston, Ontario.


1970 - La Fédération des Centres culturels du Québec l'invite au ''Western Canada Art Association'' à Calgary, Alberta.


1971 - l'Association des musées Canadiens lui demande une conférence pour leur assemblée à  Lévis, Québec.


- Il organise la même année deux expositions-conférences, en collaboration avec le Service d'archéologie et d'anthropologie du Ministère des affaires culturelles du Québec sur ''Les esquimaux du Québec'' et '' Les indiens du Canada''.


1979 - Il est invité à donner une conférence au Colloque sur la culture de Matane, Québec.


1986 - Il donne une conférence sur ''Borduas et Le Refus Global'' à l'Université de Sherbrooke.


1987 - Sa dernière conférence, il la donne au Musée des Beaux-Arts de Sherbrooke sur le thème de ''Toulouse-Lautrec, peintre et affichiste''.

1967


J'ai eu l'immense bonheur de pouvoir vivre les années les plus actives de ma vie au milieu des arts, comme artiste, comme administrateur puis comme enseignant. Ce monde fascinant, sans cesse en mutation, m'a permis de rencontrer des êtres extraordinaires, des créateurs et penseurs de tous le pays et de l'étranger : peintres et sculpteurs, romanciers et poêtes, gens de théâtre et de spectacle, explorateurs, philosophes, savants...“

Claude Lafleur, 1992

À l'été 1967, il donne des cours de dessin au Centre d'Art Orford avec Robert Wolfe (peintre), Roland Pichet (peintre), Louis Perrier (joaillier) et Michel Denis (céramiste).


En tant que directeur du Centre culturel de l'Université de Sherbrooke, il présente des ciné-conférences des Grands explorateurs et les spectacles de Gilles Vigneault, Jean-Guy Moreau, Claude Léveillé, André Gagnon, Rénée Claude, Antonine Maillet (la Sagouine), Marc Favreau (Sol) et plusieurs autres grands artistes de la scène d'ici et d'ailleurs.


Il engagera Michel Goulet (sculpteur) et Gaétan Dostie (écrivain), alors étudiants à l'Université de Sherbrooke, comme assistants à la Galerie d'art et au Centre culturel de l'Université.

Claude Lafleur et Claude Lafortune se sont connus aux Beaux-Arts. Une grande amitié unira les deux hommes. 2017

Plus tard, Claude Lafleur côtoiera plusieurs artistes membres d'associations du milieu de la culture: Jacques Barbeau (peintre), Hélène Richard  (peintre), Arlette Vittecop (photographe), Madeleine Audette (peintre), Gaëtan Beaudin (céramiste), Monique Voyer (peintre), Serge Lemoyne (peintre), etc.

1969


Claude Lafleur et le céramiste Michel Denis, 1969

En 1969, l'artiste Claude Lafleur et le céramiste Michel Denis ont été choisis par le gouvernement du Canada dans le but de doter la Basilique de l'Annonciation à Nazareth en Israël d'une oeuvre canadienne. Le contrat provenant de Milan à été signé par le Révérend Père Alfonso Calabrese du "Centro Propaganda e Slampa di Terra Santa" et par Claude Lafleur.

Cent cinquante briques ont été sculptées avec de la terre québécoise et cuites dans des fours à briques à East Angus en Estrie. Ces briques ont été soigneusement emballées et expédiées à Nazareth les deux artistes se sont rendus pour procéder à l'installation de la murale.

Galerie caricatures 1969

Lorem ipsum dolor sit amet

La Tribune 14 octobre 1969

Claude Lafleur sera également caricature pour le journal La Tribune de Sherbrooke entre les années 1969 et 1974.


Lorem ipsum dolor sit amet

Membre de plusieurs associations d'artistes, comités et organismes, Claude Lafleur s'impliquera à fond dans la promotion des arts au Québec et au Canada.

1962 - Il est co-fondateur de l'Association pour l'Avancement des Arts (Les 3A).


1965 - Il met sur pied avec deux collègues le premier Salon des métiers d'arts de Sherbrooke.


1970 - Il siège comme membre du Conseil d'administration de l'Association des musées canadiens.


- Fonde les Ateliers d'animation culturelle de Sherbrooke.


1972 - Représente la Fédération des Centres culturels du Québec à une rencontre pan-canadienne de l'Association des Galeries d'art à Toronto, Ontario.


- Est consultant auprès de la Direction générale de l'éducation permanente pour la création d'un certificat d'expression artistique à l'Université de Sherbrooke.


- Membre co-fondateur de l'Association ''Peintres des Cantons-de-l'Est''.


1973 - Co-fondateur du Regroupement des Artistes des Cantons-de-l'Est (RACE).


1974 - Membre du comité des arts du Festival des Cantons. - Co-organisateur de l'exposition nationale sur le livre pour la jeunesse, "L'aventure de l'image''.


1979 - Est nommé membre du comité d'évaluation des bourses d'études et de perfectionnement en arts plastiques par la Direction générale de l'enseignement supérieur du Ministère de l'Éducation du Québec.


1983 - Co-fondateur de la galerie d'art HORACE, Sherbrooke.


1993 - Membre du jury "Aide aux artistes professionnels" du Ministère de la culture du Québec.


1995 - Élu vice-président du Centre d'artistes de l'Université Bishop's.


1998 - Co-fondateur du Centre d'artistes Creatio

Regroupement des Artistes des Cantons-de-l'Est (RACE), 1978.

Centre d'artistes Creatio, 2002.

Claude Lafleur contribuera au monde des arts dans différents magazines, journaux et livres. En 1958, il travaille aux Éditions Fides il écrit et illustre plusieurs livres de contes pour enfant. Plus tard, en 1973, il sera nommé directeur artistique aux Éditions Cosmos.

1958 - Éditions Fides. Textes et dessins, conte pour enfant


1964 - Il faut apprendre à déceler la beauté (La Tribune, 19 septembre 1964 page 19).


1970 - La Galerie d'art de l'Université de Sherbrooke (Vie des Arts - No 61 page 64).


1973 - Artisanat Québec (Decormag - septembre 1973 page 9).


1973 - Directeur artistique, Éditions Cosmos


1978 - La Tribune n'a rien compris à cette œuvre d'art (La Tribune, 11 octobre 1978 page 4).


1978 - RACE, Un groupe de créateurs (Vie des arts - No 92, page 53).

“ Sans se l'avouer, nous voudrions que l'artiste nous émerveille, qu'il nous offre l'oeuvre dont nous souhaiterions être l'auteur. Nous renions alors la première qualité de l'oeuvre d'art, celle d'être personnelle. Car ne l'oublions pas, le jour ou l'artiste s'efforce de plaire au public, il cesse d'être lui-même et n'est plus qu'un fabricant de tableaux ou de sculptures, non un artiste.“

Claude Lafleur, 1964

Conte de Pierrot, 1959

1974


Claude Lafleur qui présente une exposition de ses étudiants, 1990.

1974 est une année de grand changement dans la carrière de Claude Lafleur. Il quitte la galerie d'art et son poste de direction au Centre culturel de l'Université de Sherbrooke. Ce sera également la dernière année où il produira des caricatures pour le journal La Tribune.

“ Ce ne sont pas les expositions de mes tableaux qui m'ont le plus comblé, ce sont plutôt les réussites de mes élèves. Voir un jeune de vingt ans réaliser une oeuvre de qualité suite à notre enseignement, voila le grand stimulant, celui qui nous empêche de désespérer de l'avenir, une fleur dans le monde troublant qui se dessine.“

Claude Lafleur 1993

Tout son temps et son énergie, il le partagera maintenant entre la peinture et sa nouvelle carrière de professeur de graphisme et d'histoire de l'art au Collège de Sherbrooke. Il sera un professeur apprécié qui se donnera à 100% pour ses élèves.

Si en 1963 il participe à l'exposition ''La jeune peinture'' organisée par l'École des Beaux-Arts de Montréal, sa première véritable exposition en tant que peintre professionnel, il la tiendra en avril 1974 à la Maison Rothmans. Peintre curieux il exposera, en solo ou en collectif, ses oeuvres dans de nombreuses galeries au fil des années.

1963

- Exposition collective organisée par L'École des Beaux Arts de Montréal ''La jeune peinture''


1974

- Exposition collective, Maison Rothmans, Sherbrooke.

- Exposition collective, Maison Millot Place Royale, Québec.

- Exposition collective, Galerie Bourguignon, Montréal.


1975

- Exposition collective, Galerie Des Chênes, Ste-Adèle.

- Exposition solo, Galerie Mena'sen, Sherbrooke.

- Exposition collective, The Barn Gallery, Hatley.

- Exposition collective, Centre culturel Y.L. Bombardier, Valcourt.

- Exposition collective, Galerie Signal, Montréal.

- Exposition collective, Galerie La Relève, Montréal.

1976

- Exposition collective, Galerie Réginald Dupuis, Sherbrooke.

- Exposition collective, Centre Culturel de l'Université de Sherbrooke.

- Exposition collective, Galerie des artistes du Festival des Cantons, Sherbrooke.


1977

- Exposition collective, Galerie Environnement, Beloeil.

- Exposition solo, Galerie du théâtre du Piggery, NorthHatley.

- Exposition solo, Galerie d'art de l’Université de Sherbrooke.

- Exposition collective, Hôtel Reine-Élizabeth, Montréal.


1978

- Exposition collective, Galerie Environnement, Beloeil.

- Exposition solo, Galerie d'art de l’Université de Sherbrooke.


1979

- Exposition solo, Galerie Zwicker's d'Halifax, Nouvelle-Écosse.

- Exposition solo, Galerie Rothman Moncton, Nouveau-Brunswick.


1980

- Exposition solo, Galerie de l'Université de Sherbrooke.

- Exposition solo, Galerie Bigué-Osler, Toronto.

- Exposition solo, Galerie Environnement, Beloeil.


1981

- Exposition collective itinérante, Canada "Voir pour voir".

- Exposition collective, Galerie de la Caisse populaire Sherbrooke Est.


Crémone. Encre sur papier, 1977

Claude Lafleur et Roxanne Bergeron à La Maison Rothmans 1974

Les foins Salés. Acrylique sur toile, 1981

Cabaret. Huile sur toile, 1985

“ Au-delà du sujet, la lumière demeure l'élément principale de mes tableaux. Qu'elle soit blanche ou colorée, elle déborde le cadrage, elle s'empare de la totalité de la surface. La lumière est forme, couleur, texture et mouvement : la lumière est la vie.“

Claude Lafleur 1995

1982

- Exposition solo, Galerie Walter Klinkhoff, Montréal.


1983

- Exposition solo, Galerie de l'Université de Sherbrooke.


1984

- Exposition collective, Galerie de la Caisse populaire Sherbrooke Est.


1985

- Exposition solo, Galerie Denise Gallant, Orford.

- Exposition collective, Musée des Beaux-Arts de Sherbrooke.


1986

- Exposition solo, Galerie du Centre d'arts Orford.

- Exposition solo, Atelier Nicole Girard


1987

- Exposition collective, Galerie Horace, Sherbrooke.


1988

- Exposition solo, Galerie Denise Gallant, Orford.


1989

- Exposition collective, Place Andrew Paton.


1990

- Exposition collective, Maison Louis Perrier



1992

- Exposition solo, Centre culturel de Mégantic, Lac-Mégantic.

- Expose collective, Salon Art Estrie 92, Orford.


1994

- Exposition solo, Centre Culturel Université Sherbrooke.


1995

- Exposition collective, Centre d'artistes de l'Université Bishop's, Lennoxville.

Musée des Beaux-Arts Sherbrooke, 1985

Valentin aux arrêts. Huile sur toile, 1990

Galerie d'art Universite Bishop,1995

Feminunus VI. Encre sur carton, 1993

“ Le dessin a toujours été l'aspect privilégié de mon travail; j'aime bien toutefois laisser place aux fantaisies du hasard. Je souhaite voir le spectateur découvrir ce que cachent les multiples hachures de mes encres et la matière transparente de mes huiles. Comme le sculpteur inuit qui dégrossit une pierre pour en dégager le personnage ou l'animal qu'elle renferme, je noircis le papier blanc jusqu'à ce qu'un sujet y apparaisse. J'espère inviter à l'exploration.“

Claude Lafleur 1995

1996

- Exposition collective, Mail Central du Carrefour de l'Estrie, Sherbrooke.


1998

- Exposition collective, Centre d'artistes de l'Université Bishop's, Lennoxville.


1999

- Exposition collective, Musée des Beaux-Arts de Sherbrooke.

- Exposition collective, Galerie du Centre d'Arts Orford. 2000

- Exposition collective, Centre culturel Y.L. Bombardier, Valcourt.

- Exposition solo, Centre d'Arts Orford.

- Exposition collective, Centre culturel Azur, Magog, Creatio.


2001

- Exposition collective, Hôtel Delta, Sherbrooke.


2002

- Exposition collective, Centre culturel Y.L. Bombardier, Valcourt.


2003

- Exposition collective, Musée des Beaux-Arts de Sherbrooke.


2004

- Exposition collective, Galerie Azur Creatio, Magog.


2012

- Exposition solo, Galerie Espace contemporain, Montréal.

- Exposition collective, Centre culturel Université de Sherbrooke


2017

- Exposition solo,  Galerie Carte Blanche, Montréal.

Galerie Carte Blanche, 2017

Nocturne, Huile sur toile 1998

Galerie Azur, Créatio, 2004

Chartres. Technique mixte sur toile 2007

En 1961 Claude Lafleur, alors étudiant, reçoit en 1961 le prix du Directeur de École des Beaux-Arts de Montréal. Ce sera le premier d'une longues liste de prix et distinctions qui soulignera son travail de galeriste, professeur, conférencier, organisateur d’événements culturelles et de peintre.

1961 - Prix du Directeur pour l'ensemble de ses travaux, École des Beaux-Arts de Montréal

1979 - Prix reconnaissance pour les 25 ans de l'Université de Sherbrooke.

1985 - Entre dans ''A Dictionary of Canadian Artists''

1992 - Récipiendaire du prix Le Mérite Estrien.

1994 - Prix Carrière de la ville de Sherbrooke.

2003 - Prix du public Musée des beaux arts Sherbrooke

2004 - Prix Gala de l'Audace Université de Sherbrooke.

2005 - Récipiendaire du prix Le Mérite Estrien.

2006 - Est présenté sur une murale honorifique à Sherbrooke.

Prix Reconnaissance, 1979

Grand voyageur, Claude Lafleur a parcouru le monde à la recherche d'images, de sensations et d'émotions.

Claude Lafleur et Pauline Rolland en Provence, 2016

“Ce sont principalement des souvenirs de voyages qui nourrissent mon travail. Plusieurs titres de tableaux en témoignent : Via Appia, Pétra, Ouessant, Séville, etc. Souvenirs de vieilles pierres, de costumes multicolores, de cavernes, de jardins... Tout au long du processus de création ces lieux souvent lointains refont surface. On n'invente rien. Avec le temps, le vécu nous interpelle.“

Claude Lafleur, 2011

Paris. Boutique au bord de la Seine, 1958

Égypte. Louksor chez un tailleur, 1969

2018


C'est le 7 mai 2018 que Claude Lafleur range ses tubes de couleurs, ses pinceaux, son encre et ses crayons. Il nous aura laissé son amour de ce qui est beau et à travers son oeuvre, il nous enseigne l'importance de le préserver.


Toute reproduction du contenu ou des oeuvres de ce site, en tout ou en partie, est strictement interdite sans l'autorisation écrite de l'auteur.

© 2021 Tous droits réservés.